OPÉRATION SHAKESPEARE

THÉATRALISÉO-MODIFICATION ARCHITECTURALE

Il n’était plus nécessaire d’arriver à transformer le plomb en or, il avait suffit de rendre le plomb aussi précieux que l’or.
 

"Le creux de nos existences est semblable au fond des pierres."  Écrivait Shakespeare seul dans la forêt de Cantesbury.
Transpirants sur les chemins de Compostelle, perplexes face à un accélérateur de particules, ou plombés par un mauvais horoscope, rien de nouveau sous le soleil, nous avons tous le même vide à combler. Et si nous avions pris le problème à l’envers et qu’il était temps de remplir le fond des pierres pour laisser à nos existences la possibilité de se mettre au vert ?

8 comédiens, 800 kg de ciment, 2 chèvres, 1 perruque, 1 bétonnière, 28 sandwichs, 12L de café, et 6 mois de travail pour apprendre plus de 8000 pages de texte, 57 heures non-stop : l'intégrale de Shakespeare pour une bétonnière.
Cela s'appelle la théâtraliséo-modification de la matière. C'est nouveau, et ça va tout changer.
Les murs avaient des oreilles, ils auront maintenant un coeur, avec des sentiments.

Bétonnière, lait de chèvre et alchimie. On va faire du ciment précieux, et transformer les matériaux de construction en pile émotionnelle pour les générations à venir. Paolo Coelho peut aller se rhabiller.


 

Photos : Nicolas Courlet, Nicolas Chapoulier