OPÉRATION HABITUS

ARCHITECTURE AFFECTIVE

 

Un lieu n’existe pas en soi, il existe par la relation que l’on entretient avec lui.
Imaginer le vivre ensemble de demain, et créer des interactions poétiques, ludiques, solidaires entre tous les futurs acteurs d’un habitat, qu'ils soient une petite fille, un tractopelle, un architecte, une tomate, un caillou, ou un ouvrier. Modifier la structure émotionnelle de la matière, et créer du biotope sentimental sur notre environnement, pour que personne ne se sente plus jamais seul, nulle part.


Nous allons enfin pouvoir passer une bonne soirée avec un mur porteur, nous marrer avec un escalier, ou pleurer dans les bras d'une véranda. On va rentrer ensemble dans l'ère de l'habitat affectif, en fabricant des bâtiments pré-émus pour les cités de demain, parce que demain c'est le futur, et parce que le futur c'est l'avenir.

Photos : Damien Degras, Adeline Bourgoin